BD fait de société, BD polar

Paci, tome 3 : Rwanda

PACI, tome 3 : RWANDA, par Vincent Perriot (texte et dessin) et Isabelle Merlet (couleurs) (Dargaud, 2015)

Suite et fin des aventures de Pacifique, l’homme qui tente de se ranger des trafics de drogue, sans pour autant complètement sortir du milieu. Ce 3ème et dernier épisode est plus axé sur sa relation avec sa petite amie, à laquelle il n’a jamais avoué ses activités illégales, mais qui se doute qu’il y a quelque chose de louche là-dessous. Leur relation n’est pas toujours au beau fixe, ils passent peu de temps ensemble… mais Paci, quelle que soit la situation, garde toujours son calme, alors qu’un jeune homme fougueux, Jérôme, entre en concurrence avec lui pour le transport de la fameuse marchandise… Paci décide alors de faire imploser le réseau du chef de gang.

Voici la fin d’un triptyque au thème intéressant, mais au dessin tremblant que j’ai trouvé toujours un peu étrange et perturbant, et ce tout au long de ma lecture. La relation au temps est représentée graphiquement (par exemple les feux des voitures étirés sur toute la case pour signifier la vitesse lors d’une course), et je crois que j’ai été perturbée par de tels éléments. C’est vraiment le dessin qui m’a le plus freinée dans cette lecture. Les couleurs quant à elles restent agréables, dans des tons bleus, marrons, orangé. Au niveau du scénario, il est bien construit, avec cette fin très violente et inattendue. Le sentiment de violence est parfois très développé, avec quelques scènes particulièrement frappantes, où tout le monde meurt ou presque, alors que le piège se referme sur cette lutte des clans. La fin est étrange, je crois que je n’ai pas tout compris, il faudrait que je relise les 3 épisodes à la suite. En effet, comme j’avais pu le regretter pour le tome 2, il n’y a toujours pas de rappel de l’histoire en début d’album et c’est bien dommage. Il n’en reste pas moins que Paci est un bon polar sur fond de guerre des gangs et de volonté de rédemption… Le personnage principal est attachant malgré un passé peu recommandable, et on croit jusqu’à la fin ou presque qu’il peut se sortir de cette situation bien mal partie… Un sujet intéressant à rapprocher de certains films américains sur le même sujet.

A partir de 15 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs : Samba BDLigne claire, Bd Chroniques

Premières planches à lire sur Izneo.

Cet album fait partie de la sélection officielle à Angoulême, 43ème édition.

Cet album participe à la-bd-de-la-semaine-150x150, cette semaine chez Noukette.

10 réflexions au sujet de “Paci, tome 3 : Rwanda”

    1. Pour le dessin, je comprends totalement, il est très particulier, tremblant et pas forcément joli. Mais oui, la série est finie, donc si tu la trouves, tente-la, on ne sait jamais.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s