BD fantastique, BD jeunesse

Melvina

MELVINA, par Rachele Aragno (Dargaud, 2020)

melvinaMelvina est une jeune fille qui se lance à la poursuite de son chat sur les toits de l’immeuble et atterrit par erreur dans l’appartement voisin. Là, semmblent l’attendre, attablés, un chat, un hibou, une souris grise habillés avec des vêtements, ainsi qu’un vieil homme prénommé Otto qui lui demandent de l’aider à vaincre Malcapé. Melvina serait la seule à pouvoir sauver ses nouveaux amis des maléfices qui se sont abattus sur eux…

Voici un roman graphique pour la jeunesse emprunté un peu au hasard dans ma bibliothèque (qui est toujours aussi bien fournie). J’ai bien aimé cette histoire qui joue dans le registre fantastique avec une petite fille qui doit sauver le monde., accompagnée de drôles de comparses, un homme barbu et d’un corbeau qui parle. Elle rencontre des personnages tous plus originaux les uns que les autres, auxquels Malcapé a fait du mal, en leur confisquant ce qui leur était le plus précieux après avoir passé un pacte avec eux. L’idée n’est pas spécialement neuve, mais elle est bien amenée, et tout n’est pas dévoilé de suite. Cette histoire est en réalité un conte, une fable sur l’idée de grandir à son rythme, pas trop vite, et l’autrice parvient tout à fait à atteindre son but.

Le dessin de l’autrice toscane Rachele Aragno (dont c’est le premier roman graphique) est assez bizarre au départ, parfois brouillon, mais je me suis finalement habituée à ce trait vif et bien marqué, servi par de jolies couleurs à l’aquarelle avec beaucoup de nuances. Le petit format est agréable et facile à prendre en main, et l’histoire est suffisamment développée sur près de 190 pages. 

J’ai aussi apprécié les nombreux détails, avec par exemple une carte en double page intérieure bien utile pour se repérer dans ce monde étrange, avec le fleuve de la vie, la ville, les marais métaphysiques, la vallée des pensées heureuses, les forêts sombres… C’est vraiment tout un univers que l’autrice a développé, et elle parvient à mener son récit sans nous perdre et en nous offrant des planches de toute beauté.

A partir de 13 ans selon l@BD.

Premières planches à voir sur Izneo.

On en parle sur les blogs : Ma little clementine, Branchés culture… Interview de l’autrice sur A voir à lire

Cet album a reçu le prix Artémisia jeunesse 2021 !

Bref, voici une bien belle découverte, que je souhaitais partager aujourd’hui mercredi avec mes comparses de bd, et c’est Stephie de Mille et une frasques qui rassemble toutes les participations de ce 16 juin !

11 réflexions au sujet de “Melvina”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s