La Marie en plastique (toute entière)

LA MARIE EN PLASTIQUE (TOUTE ENTIÈRE), par Pascal Rabaté (scénario) et David Prudhomme (dessin) (Futuropolis, 2007)

https://i0.wp.com/multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/6/0/7/9782754801706.jpgDans la famille Garnier, on a la grand-mère, très croyante, le grand-père, communiste convaincu, la fille et le gendre qui les hébergent, et les petits-enfants qui subissent la situation. La grand-mère revient d’un pèlerinage à Lourdes et a ramené une vierge en plastique, remplie d’eau bénite. Souvenir plus que banal… mais qui s’avère finalement hors du commun lorsque l’objet, placé sur la télévision, se met à pleurer des larmes de sang. Ils décident alors de ne pas dévoiler ce qui semble être un miracle. Pourtant, dans ce petit village du bord de Loire, la grand-mère décide quand même d’aller faire analyser ce sang, avec l’aide du curé. L’information se transmet dans la commune et des fleurs arrivent devant leur maison… Des émissaires du Vatican vont venir voir ce phénomène intriguant…

Voici un album paru initialement en 2 parties (septembre 2006 et juin 2007), qui raconte avec humour une tranche de vie dans une famille qui a du mal à s’entendre… Enfin, les problèmes relationnels sont surtout entre le grand-père et la grand-mère, qui s’affrontent à n’importe quelle occasion. Ca en devient drôle, tellement leurs disputes portent sur des motifs futiles ! Par exemple, lorsque la grand-mère, à la suite d’une énième dispute décide d’installer sur la télé la vierge en plastique, le grand-père réplique en accrochant juste au-dessus de cette même télé un portrait de Lénine !

J’ai choisi cet album car je l’avais vu de nombreuses fois en librairie et le titre m’intriguait. Le dessin de David Prudhomme ne m’attirait pas plus que ça : il est simple, me semblait assez naïf, de par son trait qui me paraissait peu sûr. Mais il n’en est finalement rien, il est très lisible et expressif. Le dessin correspond totalement à l’esprit de l’album, parfois déjanté mais toujours drôle… Les représentations des personnages sont toujours justes, dans cette famille où l’ambiance est loin d’être calme ! Un bon moment de lecture, qui mêle chronique sociale et humour décapant. A lire d’abord pour ses dialogues, ensuite pour le dessin !

A partir de 15 ans selon l@BD.

La fiche de l’album est sur le site de l’éditeur. Des planches du tome 2 se trouvent sur BDgest.

Des avis sur le site de CherMédia (avec quelques répliques), et sur les blogs de Yaneck (partie 1 et partie 2), et de Lo.

Publicités

8 réflexions sur “La Marie en plastique (toute entière)

  1. yaneckchareyre 24 janvier 2011 / 23:16

    Je n’ai vraiment pas aimé la fin, qui laisse à penser que la statuette soit réellement porteuse d’un miracle. Ca m’a même énervé….

    J'aime

    • caro 25 janvier 2011 / 19:16

      C’est vrai qu’on ne sait pas ce qu’elle devient la statuette, une fois embarquée par les émissaires du Vatican… finalement il n’y pas de réelle fin, sauf avec le clin d’oeil de ronald… mais
      oui, tu as raison, ce n’est pas une très bonne fin…

      J'aime

  2. Violette 8 septembre 2013 / 16:04

    ce rajout de « toute entière » me plaît beaucoup… tout à l’image de ce diptyque!

    J'aime

    • caro 8 septembre 2013 / 22:22

      Effectivement, c’est un diptyque original, et le jeu de mots est bien trouvé 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s