Les petites victoires

LES PETITES VICTOIRES, par Yvon Roy (Rue de Sèvres, 2017)

victoiresMarc et sa compagne Chloé sont devenus les heureux parents du petit Olivier, et tout se passe pour le mieux pour cette nouvelle famille. Le petit garçon s’épanouit, mais le père se rend compte assez vite que quelque chose cloche, que son petit garçon ne réagit pas à ses sollicitations. Alors ils se décident à consulter, et après une batterie de tests, le diagnostic tombe : Olivier est autiste. Le père réagit de façon violente à cette nouvelle, et le couple se sépare, tout en restant en bons termes pour le bien-être de leur fils… Marc développe des techniques pour que son fils grandisse le plus normalement possible, et ne suit pas forcément les prescriptions des spécialistes. Il tente au contraire de construire des petites victoires pour qu’il grandisse le plus « normalement » possible…

Voici un album qui a été pas mal présenté sur les blogs il y a quelques temps. Je l’ai donc emprunté sans trop savoir de quoi il retournait, ni sans trop lire les avis. L’album a une couverture souple, il est d’un format facile à prendre en main. L’idée des premières planches est bien trouvée, avec la conception de l’enfant dessinée de façon poétique. La suite est plus terre à terre, avec des scènes qui sont vécues par la plupart des jeunes parents : la fatigue à la maternité et la visite des amies qui envahissent l’intimité de la nouvelle famille, les premiers moments avec le bébé, ses premières fois… Tout est « classique », jusqu’au diagnostic, qui tombe de manière brutale et laisse des parents désemparés, particulièrement un père qui ne saisit pas le vocabulaire spécifique et totalement froid des spécialistes. L’histoire, racontée de manière chronologique, m’a fait penser par moment à l’album de Fabien Toulmé « ce n’est pas toi que j’attendais« , même si le handicap n’est pas le même, et le contexte non plus. Il n’empêche que ces deux albums racontent le point de vue du père, ils narrent l’amour inconditionnel qu’ils portent à leur enfant et les stratégies mises en oeuvre pour améliorer la vie de l’enfant, sans suivre les conventions et autres procédures traditionnelles.

Niveau graphique, le dessin noir et blanc est très lisible, parfois même un peu maladroit. Globalement, il est intéressant, mais je dois dire que j’ai eu du mal parfois à ne pas décrocher de l’histoire, même je ne sais pas trop si cela venait du graphisme ou du scénario. Le témoignage est pourtant fort, les petites victoires âprement gagnées, au prix d’efforts répétés sur une longue durée, et on ne peut que reconnaître la force de caractère et la volonté du père, mais malheureusement pour moi, je ne suis pas sortie enthousiasmée pour ce témoignage, alors que j’avais adoré l’album de Fabien Toulmé… Bref, un avis mitigé pour cet album qui mérite tout de même qu’on s’y arrête, mais pour moi ce n’est pas un coup de cœur…

Je dirais à partir de 13 ans,.

On en parle sur les blogs : La bibliothèque de Noukette, Le petit carré jaune, Bienvenue à Bouquinbourg, Bar à BDLe blog de Yv, Tribulations de Marie

Premières planches sur le site de l’éditeur.

Cet album participe à la-bd-de-la-semaine-150x150, et cette semaine c’est Mo’, dans son bar à BD qui regroupe les liens de tous les participants !

Publicités

45 réflexions sur “Les petites victoires

  1. lasardine 28 février 2018 / 07:58

    je l’ai récemment empruntée et rendue à la biblio sans avoir eu le temps de la lire, mais je compte bien la reprendre pour m’en faire mon avis!

    Aimé par 1 personne

    • caro 5 mars 2018 / 16:46

      Ah oui, parce que cet album est bien tout de même (malgré mes bémols).

      J'aime

    • caro 5 mars 2018 / 16:45

      Mais j’espère bien qu’on pourra le voir sur ton blog ! 😉

      J'aime

  2. Mo' 28 février 2018 / 09:25

    L’obstination de ce père avait fini par me toucher. J’aime ça quand les gens ne s’arrêtent pas à la première difficulté 🙂

    Aimé par 1 personne

    • caro 5 mars 2018 / 16:44

      Tu as lu le Toulmé ou pas ? Il souffre malheureusement (pour moi) de la comparaison.

      J'aime

  3. Jérôme 28 février 2018 / 14:08

    J’ai tellement aimé l’album de Fabien Toulmé que je ne vais pas tenter le diable avec celui-ci 😉

    Aimé par 1 personne

    • caro 5 mars 2018 / 16:43

      Ce serait quand même dommage de passer à côté…

      J'aime

    • caro 5 mars 2018 / 16:36

      C’est une bonne solution, pour ne pas être déçue.

      J'aime

    • caro 5 mars 2018 / 16:35

      Il mérite le coup d’oeil, c’est certain.

      J'aime

  4. noukette 28 février 2018 / 23:49

    Je comprends le rapprochement que tu fais avec l’album de Fabien Toulmé… comme toi cette histoire m’a moins touchée mais j’en garde tout de même un joli souvenir…!

    Aimé par 1 personne

    • caro 5 mars 2018 / 16:28

      Toulmé pour moi est un cran au-dessus… Mais ce n’est que mon avis !

      J'aime

    • caro 5 mars 2018 / 16:28

      Non pas simple, mais le père a une sacrée force de caractère pour l’affronter et nous raconter son combat !

      Aimé par 1 personne

  5. Karine:) 2 mars 2018 / 14:21

    J’ai aussi beaucoup aimé! Comme je travaille parfois avec ces petits cocos, les expériences de parents m’intéressent toujours.

    Aimé par 1 personne

    • caro 5 mars 2018 / 16:27

      Il y a pas mal d’albums en témoignage de parents et c’est toujours intéressant, même si là j’ai été moins conquise qu’espéré…

      J'aime

  6. Enna 3 mars 2018 / 11:15

    il est à la médiathèque alors j’aurai un jour l’occasion de le lire et me faire un avis

    Aimé par 1 personne

  7. Alice 4 mars 2018 / 19:19

    J’avais bien aimé cette bd, pas le coup de cœur du siècle mais touchante et juste.

    Aimé par 1 personne

    • caro 5 mars 2018 / 16:26

      Oui, voilà, c’est bien résumé. J’aurais aimé être plus conquise pour ma part…

      J'aime

  8. cetaitpourlire 4 mars 2018 / 19:28

    Je l’ai déjà notée plusieurs fois celle-ci 🙂

    Aimé par 1 personne

    • caro 5 mars 2018 / 16:25

      Ce titre a pas mal été présenté sur les blogs, en effet.

      J'aime

    • caro 5 mars 2018 / 22:48

      Tu devrais la trouver facilement, en librairie ou en bibliothèque, elle est récente…

      J'aime

  9. Blandine 6 mars 2018 / 07:08

    J’ai beaucoup aimé cet album, le graphisme comme le propos. L acharnement du père contre cette maladie comme contre les spécialistes, ses stratégies, etc.
    Il le faut encore découvrir l album de Fabien Toulmé.

    Aimé par 1 personne

    • caro 6 mars 2018 / 15:01

      C’est tout à fait cela, un sacré combat.
      Bonne lecture de l’album de Fabien Toulmé !

      J'aime

  10. Nathalie 6 mars 2018 / 15:52

    J’ai adoré « Ce n’est pas toi que j’attendais » ! A te lire, il est bien plus touchant que celui-ci… Du coup, j’hésite !

    Aimé par 1 personne

    • caro 6 mars 2018 / 16:17

      Oui, mais ce n’est que mon avis, donc tu peux largement lire celui-ci aussi, il est bien aussi, même si un cran au-dessous…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s