BD aventure, BD historique

Sur les ailes du monde, Audubon

SUR LES AILES DU MONDE, AUDUBON, par Fabien Grolleau (scénario) et Jérémie Royer (Dessin) (Dargaud, 2016)

audubon1820, sur le Mississippi, Jean-Jacques Audubon accompagné d’un indien et d’un homme de main, ainsi que de son matériel de dessin, cherche à observer tous les oiseaux de ce continent. Ayant perdu de l’argent suite à des investissements douteux, il choisit de s’adonner à sa passion, l’ornithologie, et délaisse femme et enfants pour partir de longues semaines par monts et par vaux, dans l’optique de réaliser des peintures des oiseaux qu’il croisera sur sa route… Mais la route est compliquée, d’autant plus qu’il n’est pas reconnu pour ses oeuvres, et qu’il passe le plus clair de son temps loin de sa famille…

Voici un album assez épais (environ 160 planches) sur un homme très célèbre outre-Atlantique. Pourtant ce Français né à St Domingue et qui a passé son enfance à côté de Nantes a fait partie des pionniers dans un domaine très pointu : il a recensé les oiseaux d’Amérique du Nord. Ornithologue réputé, il n’est pourtant qu’un illustre inconnu pour nous Européens. J’ai donc ouvert cet album-biographie sans aucune connaissance, et sans aucun a-priori. J’ai choisi cet album uniquement car j’ai vu une exposition présentant des planches lors du dernier festival BD à Blois en octobre dernier.

Cet album est intéressant du point de vue du scénario, puisqu’il s’agit d’une véritable aventure, d’un pionnier dans les zones encore peu explorées de l’Amérique du début du XIXe siècle. On découvre donc le nouveau continent sous un oeil neuf, avec une nature sauvage, de nombreux animaux dans leur habitat naturel. Audubon va rencontrer des oiseaux, mais aussi des loups, des ours, des bisons, des serpents… une faune aujourd’hui bien diminuée, voire disparue. Il y a cependant quelques libertés scénaristiques, expliquées par les auteurs, comme par exemple la rencontre en Grande-Bretagne avec Darwin qui n’a pas été avérée.

Les dessins d’Audubon, mettant en scène les animaux dans leur vie quotidienne, sont magnifiques. Mais cela est parfois décrié, sous le prétexte que cela relève plus de l’art que de l’aspect scientifique, au point qu’il ne reçoit pas de financement de la part des institutions, engendrant par là une rivalité avec celui qui est financé. Graphiquement, cela tient globalement la route. J’ai particulièrement aimé les reproductions de tableaux à la fin sont vraiment belles, et le dessin de Jérémie Royer est très lisible.

J’ai trouvé le personnage de Jean-Jacques Audubon (qui se fait aussi appeler John James, Laforêt, Fougère…) vraiment intéressant, passionné au point d’en oublier sa famille, au point aussi de risquer sa vie pour observer et prélever quelques spécimens. En effet, pour représenter ainsi de près les animaux rencontrés, Audubon et ses hommes de main (deux, qui le quittent au fur et à mesure…) sont armés de fusils pour tuer quelques animaux pour pouvoir ensuite les peindre. Il est aussi question des peuples locaux, qui sont mentionnés à plusieurs reprises : une fois pour soigner le naturaliste malade, une autre fois en lien avec un des hommes de main d’origine indienne. C’est vraiment une autre époque qui est racontée, pourtant pas si lointaine, mais tellement différente…

Voici donc une jolie découverte pour moi : l’album est intéressant pour les nombreux animaux et oiseaux représentés, mais aussi pour l’histoire d’un homme passionné, qui aura vécu jusqu’au bout, coûte que coûte, sa passion pour les animaux..  La biographie résumée en fin d’ouvrage permet enfin d’en savoir plus sur cet homme hors-du-commun. Une bien belle lecture !

Premières planches à voir sur Iznéo.

A partir de 13 ans selon l@BD.

On en parle sur les blogs : Le jardin de Natiora, VivreLivre, Lecturissime, Chroniques d’Asteline

Cet album fait partie de bd, aujourd’hui chez Stéphanie de Mille-et-une-frasques….

10 réflexions au sujet de “Sur les ailes du monde, Audubon”

  1. j’ai beaucoup apprécié la lecture de cet album et j’y ai découvert ce personnage que je ne connaissais pas du tout.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s