BD fait de société, BD humour

Les beaux étés, tome 1 : cap au sud !

LES BEAUX ÉTÉS, tome 1 : CAP AU SUD !, par Zidrou (scénario) et Jordi Lafebre (Dargaud, 2015)

Retour sur l’été 1973, avec une famille belge qui part avec quelques jours de retard en vacances dans le sud de la France avec ses quatre enfants. Le voyage se déroule sur plusieurs jours dans une 4L bien remplie. Les arrêts sont nombreux, pour remplir le réservoir, pour déjeuner ou encore pour profiter de jolis petits coins au bord de l’eau, où la joyeuse famille passe d’agréables moments. Le retour au plat (et pluvieux) pays  va cependant se faire plus vite que prévu, mais cela n’entame pas la bonne humeur apparente…

Voici un album que j’ai dévoré d’une seule traite, j’ai retrouvé avec plaisir les scénarios de Zidrou et le trait de l’espagnol Jordi Lafebre, les auteurs du magnifique et émouvant Lydie il y a quelques années. Là, on n’est plus dans le même registre, du moins au premier abord : l’histoire de ce récit de vacances (souvenirs autobiographiques ?) est très réaliste et parfois drôle, magnifiée par une mise en couleurs très lumineuse et quelquefois vintage. Le style 1970 est aussi respecté dans les tenues et les lunettes, j’ai beaucoup aimé ces clins d’œil ; même si je ne suis pas de cette génération-là, cela m’a fait penser aux photos jaunies dans les albums de mes parents. Quelques répliques sont savoureuses et les personnages des enfants ne sont pas étrangers à cela. Chacun d’entre eux a son petit moment avec lequel on en apprend plus sur lui. La plus craquante, je trouve, est Paulette, la petite dernière avec ses erreurs de prononciation. L’histoire prend par moments une tournure un peu plus grave, avec les problèmes de couple des parents qui font tout pour les cacher aux enfants, le temps de leurs dernières vacances ensemble… Mais cela ne constitue pas le fil directeur de l’histoire, et on sent que la famille est mise en avant sur les problèmes conjugaux. L’histoire est souvent pleine de gaieté et de bonne humeur, avec parfois des clichés, mais qui sont bien exploités pour faire rire le lecteur (j’ai aimé ceux sur la Belgique, ses frites et sa drache [très forte ondée belgo-belge]). Le trait magnifique de Jordi Lafebre sait donner vie à des personnages touchants, que j’aurai grand plaisir à retrouver dans le tome suivant qui se déroulera en 1969. Voici un album coup de cœur dont j’attends désormais très impatiemment la suite !

A partir de 13 ans selon l@BD.

On en parle (beaucoup) sur les blogs : La bibliothèque de Noukette, D’une berge à l’autre, SambaBD, Promenades et méditations, Les jardins d’Hélène, Un amour de BD, Des livres des livres, Blog brother

Premières planches à lire sur Izneo.

Cet album participe à , cette semaine chez Noukette.

23 réflexions au sujet de “Les beaux étés, tome 1 : cap au sud !”

    1. En tout cas, ce n’est pas l’impression que j’ai eu en le lisant, je garde plus à l’esprit les bons moments passés en famille…

      J'aime

  1. Ah je veux le lire celui-ci depuis un bon moment. C’est mon époque, je pense qu’il va beaucoup me parler et puis Zidrou je l’aime. D’ailleurs j’ai lu aussi un Zidrou aujourd’hui et il est génial. Je rererenote ce titre en espérant le trouver à la médiathèque

    J'aime

  2. J’ai beaucoup aimé ce côté vintage en effet et cette lecture m’a replongée dans des tas de souvenirs. J’aime la fraîcheur des personnages et du trait et les problèmes du couple sont bien traités aussi.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s