Facteur pour femmes

FACTEUR POUR FEMMES, par Didier Quella-Guyot (scénario) et Sébastien Morice (dessin et couleurs) (Bamboo, 2015, coll. Grand Angle)

Pendant la guerre de 1914, quelque part sur une île en Bretagne, alors que tous les hommes sont mobilisés pour partir au front, les femmes restent seules à vivre sur cet îlot perdu avec les enfants et les hommes âgés. En réalité, il reste un seul homme en âge de combattre mais qui n’a pas été mobilisé : c’est Maël, qui a un pied-bot. Les femmes lui confient alors le rôle essentiel du facteur, qui amène les lettres des soldats, maris et fils… Maël devient indispensable à la petite communauté, tellement incontournable qu’il devient aussi le confident, mais également parfois l’amant de certaines îliennes… 

J’ai choisi cet album pour ses auteurs, le scénariste et le dessinateur ayant déjà produit le diptyque Papeete qui se déroulait aussi pendant le premier conflit mondial, mais en Polynésie. Dans cet album breton, pas d’enquête policière, mais plutôt la présence insolite d’un seul jeune homme au milieu de femmes isolées sur une île… On se dit qu’il va bien en profiter, mais, au départ il n’en est rien, car Maël, de par sa déformation physique, n’a absolument pas confiance en lui, et ce n’est qu’au fil du temps, des confidences mais aussi des propositions des femmes qu’il se découvre en Dom Juan. La situation tourne tellement à son avantage qu’il prend excessivement confiance en lui, se laissant même aller à choisir ses maîtresses. Tellement sûr de lui, il en devient excessif, en rejetant violemment son père qui, entrevoyant la fin de la guerre, prédit le retour des hommes et la fin de l’exclusivité pour le jeune homme. Maël, sentant que la fin de son « privilège » approche, devient aussi malhonnête en ne livrant pas certains courriers, en en réécrivant à son avantage… Le portrait de Maël qui est tracé par Didier Quella-Guyot explore pas mal de facettes de l’être humain, et du pouvoir qu’il peut exercer sur les membres de sa communauté lorsqu’il est en position de force. Ainsi au départ, on sourit de la situation insolite (qui fait presque « Maël et son harem »), mais au fil du récit, on ne sait plus si on doit apprécier le jeune homme qui use de procédés malhonnêtes, juste pour servir son intérêt et le maintenir le plus longtemps possible…

Pendant une bonne partie de l’album, je me suis demandée comment cela allait finir pour ce drôle de facteur, et je dois dire que j’ai été surprise par la fin, abrupte et inattendue. Après coup, je me suis dit qu’elle était un peu facile, mais qu’en même temps, il était difficile de terminer autrement… J’ai apprécié par contre que l’épilogue, placé des années après, permette de déplacer l’histoire dans un autre contexte, alors que clôturer cet album en 1918 aurait peut être été un peu rude… De plus, ce long épilogue permet aussi de répondre à toutes les questions qu’on s’est posées tout au long de l’album, il a donc toute sa place dans ce récit.

Au niveau du dessin, j’ai apprécié cette jolie ambiance bretonne, ces couleurs lumineuses, ces traits fins et réalistes. Par contre, je regrette de n’avoir pas été assez attentive aux portraits des femmes, ce qui fait que parfois je crois les avoir confondues… Mais cela veut aussi dire que j’ai été embarquée dans cette histoire, sympa et originale !

A partir de 15 ans selon l@BD.

On en parle (beaucoup) sur les blogs : D’une berge à l’autre, Le blog du petit carré jaune, La bibliothèque de Noukette, SambaBD, La loutre masquée, Mally’s books, A propos de livres, Livres de filles

Premières planches à voir sur Izneo.

Cet album participe àla-bd-de-la-semaine-150x150, cette semaine chez Mo.

Publicités

23 réflexions sur “Facteur pour femmes

    • caro 27 septembre 2017 / 22:27

      Je te souhaite de le lire alors. Tu ne seras pas déçue !

      J'aime

  1. Mo' 27 septembre 2017 / 07:53

    OMG toi aussi tu t’y mets ! C’est drôle comme cet album revient régulièrement ! Comme une petite piqûre de rappel 😀 Il va falloir que je me le procure aussi celui-ci. Merci !

    Aimé par 1 personne

    • caro 27 septembre 2017 / 22:27

      Il date un peu en effet, donc il est normal qu’il y ait pas mal de billets dessus ! Et puis il est difficile de ne pas tomber sous le charme de cette histoire plus qu’originale ! Bonne lecture alors !

      Aimé par 1 personne

    • caro 27 septembre 2017 / 22:26

      Peut-être à cause des paysages bretons… ? 😉 🙂

      J'aime

  2. Sandrine 27 septembre 2017 / 13:57

    J’avais aussi beaucoup aimé cette BD.
    Innocent au départ puis profiteur ensuite ce facteur 😉

    Aimé par 1 personne

    • caro 27 septembre 2017 / 22:25

      C’est tout à fait ça ! Ce facteur est original !

      J'aime

    • caro 27 septembre 2017 / 22:24

      Une lecture qui laisse des traces en effet !

      J'aime

  3. Stephie 27 septembre 2017 / 20:06

    Oh lalala comme j’avais aimé ! (hormis peut-être la toute fin…)

    Aimé par 1 personne

    • caro 27 septembre 2017 / 22:24

      Je suis comme toi, c’est un album qui marque !

      J'aime

    • caro 27 septembre 2017 / 22:23

      C’est un album à essayer, en effet… Cependant, il est possible que le héros ne fasse pas l’unanimité…!

      J'aime

  4. Blondin 23 octobre 2017 / 17:34

    Excellent album. Pas lu le café des colonies mais je vais m’acheter le dernier qui vient de sortir. J’aime beaucoup son dessin et les histoire de son acolyte sont vraiment chouettes. Un duo que j’ai découvert récemment et que je vais suivre.

    Aimé par 1 personne

    • caro 24 octobre 2017 / 14:45

      Le duo fonctionne très bien en effet ! Je n’ai pas lu le dernier juste sorti, mais j’espère que ce sera pour bientôt !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s