L’aube sera grandiose [roman]

L’AUBE SERA GRANDIOSE, par Anne-Laure Bondoux (Gallimard jeunesse, 2017)

aube grandioseTitania, une écrivaine à la renommée grandissante, et sa fille Nine passent une soirée dans une cabane, bien loin de Paris, alors que l’adolescente avait au programme la soirée tant attendue du lycée. Au départ très contrariée par ce kidnapping maternel, Nine va se retrouver dans un endroit assez inhospitalier, qu’elle ne connaît pas mais que Titania semble bien connaître. Cette soirée d’été va être une nuit de révélations autour de la famille de Titania, qui avait toujours raconté à sa fille être orpheline. Mais la réalité fut tout autre : Titania entreprend de lui raconter comment sa mère Rose-Aimée les a bringuebalés, elle et ses jeunes frères jumeaux, d’un foyer à l’autre au gré de ses rencontres, avec des moments joyeux et d’autres moins, jusqu’à arriver à un moment où tous doivent se séparer et changer de noms… La soirée inattendue entre mère et fille va se révéler riche en secrets dévoilés…

Voici un roman lu cet été, choisi pour sa magnifique couverture, et repéré sur de nombreux blogs après son prix Vendredi 2017 (remis par les éditeurs jeunesse du syndicat national de l’édition). J’ai adoré ce roman, j’ai été plongé dans ces souvenirs de famille des années 1970 et 1980, je me suis attachée aux personnages aux prénoms tous plus originaux les uns que les autres, que ce soit les deux frères Octo et Orion, la mère Rose-Aimée, la fille Titania (auparavant Consolata, prénom italien de sa grand-mère paternelle) ou la petite fille Nine qui découvre un pan de son histoire. La localisation de la cabane m’a parfois fait penser à l’endroit secret dans le film « ne le dis à personne », un endroit que seuls les amoureux connaissent : il en est de même avec la cabane perdue au milieu de la forêt et connue seulement de Titania, de ses frères et de sa mère.

Le récit, alternant moments du présent (la soirée entre mère et fille à la cabane) et du passé (les souvenirs de Titania), comporte bon nombre de références des années 1970 et 1980, musicales par exemple, mais aussi des objets emblématiques de cette époque. Pas sûre que cela parle aux jeunes nés après 2000, mais j’ai trouvé cela terriblement réaliste et attachant, au point que je n’ai pas pu décrocher de ce texte hyper-addictif que j’ai poursuivi en journée (alors que cela m’arrive rarement de lire en journée, car je suis plus une lectrice du soir).

Vous l’aurez compris, L’aube sera grandiose est un roman jeunesse de haute facture servi par un style littéraire très agréable, fluide, imagé, bien développé et très lisible également. Au total, ce sont presque 300 pages (entrecoupées de dessins de la fille de l’auteure) qui nous tiennent en haleine, quand tout comme Nine qui apprend l’histoire de sa famille en une seule soirée… Une magnifique découverte, même si la fin aurait pu être plus étoffée, et un gros coup de cœur pour démarrer la nouvelle année scolaire !

A partir de 14 ans selon Ricochet.

On en parle (beaucoup) sur les blogs : Petites madeleines, Echappées de Saxaoul, Mon coin lecture, Sophie lit, Les pages qui tournent, Allez vous faire lire, Croquer les pages

Le début du roman est à lire depuis le site de l’éditeur.

Publicités

9 réflexions sur “L’aube sera grandiose [roman]

    • caro 19 septembre 2018 / 19:07

      J’ai adoré, au point que je lâchais ce que je faisais pour continuer ma lecture (cela faisait des années que ça ne m’était pas arrivée…)

      Aimé par 1 personne

  1. lespagesquitournent 3 septembre 2018 / 15:32

    Merci pour le lien ! :*
    Comme toi, j’ai beaucoup aimé ce récit, l’insertion des dessins de la fille de l’auteure ainsi que les points que tu soulèves dans ton avis. Une belle lecture !

    Aimé par 1 personne

    • caro 19 septembre 2018 / 19:06

      De rien ! 🙂
      Une bien belle lecture, en effet ! J’ai eu du mal à décrocher !

      Aimé par 1 personne

  2. saxaoul 3 septembre 2018 / 21:04

    C’est un roman qui reste gravé dans ma mémoire pour son cadre et son secret de famille. Je l’ai beaucoup aimé !

    Aimé par 1 personne

    • caro 19 septembre 2018 / 19:05

      J’ai adoré, un très beau souvenir de lecture ! (et dire que j’ai failli l’avoir en version dédicacée au printemps… failli seulement, parce que l’auteure avait quitté sa table… 😦 )

      Aimé par 1 personne

    • caro 19 septembre 2018 / 19:05

      Ne tarde pas trop à la découvrir, tu passes à côté d’une pépite ! 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s