Romans jeunesse

Soleil glacé [roman]

SOLEIL GLACÉ, par Séverine Vidal (Robert Laffont, 2020, coll. R.)

007452597Luce vient d’être quittée par son amoureux mais ne comprend pas du tout cette rupture, au point qu’elle harcèle quelque peu son ex qui l’a déjà remplacée. C’est dans ce contexte difficile qu’elle apprend que son père, dont elle n’avait plus de nouvelles depuis longtemps, vient de mourir, et elle découvre lors de l’enterrement la nouvelle femme de son père ainsi que les deux enfants qu’elle a eu avec lui. Parmi eux, un garçon à peine moins âgé qu’elle et qui souffre d’un trouble autistique. Petit à petit, sans en parler à sa mère, elle prend contact avec cette nouvelle famille qu’elle ne connaît pas, et s’attache à Pierrot, au point qu’elle lui rend régulièrement visite dans son foyer pour adultes handicapés. Leurs différences s’accordent très bien, au point que Luce décide d’emmener son frère en voyage sans prévenir personne…

Après avoir lu et apprécié Des astres de cette même autrice, je me suis lancée dans Soleil glacé avec enthousiasme, mais je n’ai pas franchement ressenti la même chose avec ce texte. Pour moi, ce fut une semi-déception : j’aurais aimé apprécier ce roman mais j’ai trouvé son rythme trop lent : l’héroïne emmène son demi-frère en road-trip uniquement à partir de la moitié du roman (de 240 pages tout de même). Avant cela, il y a sa déception amoureuse qui prend beaucoup de place au début, puis la rencontre avec la deuxième famille de son père. Bref, il a fallu que je m’accroche plusieurs fois pour ne pas lâcher avant la fin.

Le récit est toujours raconté du point de vue de Luce, entrecoupé de ses coups de fil sur le répondeur téléphonique de son père (une idée originale, mais qui n’apporte pas véritablement au récit, sauf à mettre une pause sur le récit, comme une voix off). Les personnages rencontrés lors de ce voyage improvisé sont intéressants mais pas forcément toujours très crédibles. Le frère est attachant, mais on n’a pas du tout son point de vue. Le texte est plus rythmé est sur la fin, mais ce n’est pas suffisant pour moi pour recommander ce livre à d’autres lecteurs. Dommage… Peut-être que ce n’était pas le bon moment de lecture pour moi au final… Cela arrive !

Non mentionné sur Ricochet, je dirais à partir de 15 ans.

Premières pages à lire depuis le site de l’éditeur.

On en parle sur les blogs : Blog o noisettes, Après avoir lu, D’une berge à l’autre, La bibliothèque de Noukette, Les lectures de Mylène

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s