Écumes

ÉCUMES, par Ingrid Chabbert (scénario) et Carole Maurel (dessin) (Steinkis, 2017)

ecumesDeux femmes amoureuses attendent impatiemment l’arrivée d’un enfant. Quand celui-ci arrive, c’est le bonheur, mais la grossesse s’avère bien compliquée, et lorsque le bébé paraît, il s’avère qu’il est déjà décédé… Commence alors pour les deux femmes une période difficile de deuil de cet enfant tant espéré,  pour dépasser l’écume dans lesquelles elles sont plongées bien malgré elles…

Encore une nouveauté à la bibliothèque, repérée parmi les nombreuses propositions alléchantes des compères de la « BD de la semaine »… Et encore une bonne pioche ! Je connaissais Ingrid Chabbert pour les albums jeunesse qu’elle scénarise, et là il s’agit de sa première BD. Carole Maurel, j’ai déjà côtoyé son travail dans les très bons L’apocalypse selon Magda et Collaboration horizontale. Autant dire que j’allais en terrain conquis. L’histoire commence de façon onirique, avec une femme marchant sur la plage, et soudain assaillie par une pluie rouge sang de plus en plus dense… On comprend bien ce dont il s’agit, et j’ai aimé cette façon imagée. Le reste de l’histoire est lui aussi fluide, avec des ellipses et des moments plus lents ; les premiers instants avec la découverte de la grossesse et la transformation du corps sont particulièrement bien retranscrits. Mais les complications médicales  Certains passages sont racontés autrement que le fait en lui-même, grâce à des scènes où l’héroïne est sur une barque sur la rivière de la vie. C’est très bien pensé. Cela évite les scènes trop médicales, laissant la place au ressenti et aux impressions, même si les passages médicaux ne sont pas passés sous silence. Alors oui, bien sûr, cette histoire est triste, et on se sent d’autant plus touchée quand on a soi-même des enfants (mais je crois que même sans, on est tout de même sensible à cette histoire). Cependant, heureusement que les deux femmes sont très soudées et vont parvenir à rebondir, d’une façon somme toute inattendue, et la fin de l’album laisse une belle impression sur cet album original et très touchant.

Le dessin de Carole Maurel est toujours reconnaissable, c’est le même que dans ses albums précédents. Son trait doux s’accorde parfaitement avec le propos sensible d’Ingrid Chabbert. Les couleurs vont aussi très bien dans le récit, j’ai particulièrement aimé la chevelure rousse de l’héroïne qui détonne dans les paysages verts ou bleus, qui met de la vie dans des cases à l’ambiance morne (mais pas toujours triste)…

J’ai lu quelque part (mais je ne sais plus où) que cet album était tiré de l’histoire de la scénariste, et cela rend cet album encore plus fort et touchant. Un album coup-de-coeur pour cette début d’année, qui démarre fort !

Non mentionné sur l@BD, mais je dirais à partir de 15 ans.

On en parle (beaucoup) sur les blogs : Mon coin lecture, Au fil des plumes, Les lectures de Mylène, Pretty books, Au milieu des livres, Bar à BD, Le nez dans les livres, Un amour de BD

Premières planches à voir sur Izneo.

Visiter le blog BD d’Ingrid Chabbert et celui de Carole Maurel.

Cet album participe à la-bd-de-la-semaine-150x150, cette semaine chez Noukette qui regroupe dans sa bibliothèque les billets des participants…

Publicités

46 réflexions sur “Écumes

  1. Mo' 10 janvier 2018 / 07:15

    C’est à la toute fin de l’album (sur la page qui contient les mentions légales) qu’il est fait mention du fait qu’Ingrid Chabbert – je cite – « Pour Ecumes, son premier roman graphique, elle s’est inspirée de son histoire personnelle »
    Très fort cet album, je te rejoints sur plusieurs points

    Aimé par 1 personne

    • caro 21 janvier 2018 / 16:32

      Je n’ai plus l’album sous la main, mais merci de l’info !
      Et oui, c’est un très bel album !

      Aimé par 1 personne

    • caro 21 janvier 2018 / 16:35

      Merci ! Il m’a tellement plu que j’essaie de transmettre mon enthousiasme par un billet de blog… mais ce n’est pas toujours facile ! 😉

      J'aime

    • caro 21 janvier 2018 / 16:35

      Ah non, tu ne peux pas ! (et puis un avis masculin, ça changerait ! 😉 )

      J'aime

  2. Leiloona 10 janvier 2018 / 11:34

    De bons échos sur la blogo, un album qui trouve son public … Je ne sais pas si j’ai vraiment envie de le lire, mais je comprends qu’il touche.

    Aimé par 1 personne

    • caro 21 janvier 2018 / 16:36

      Le sujet est fort, mais est magnifiquement porté par le dessin, alors on ne peut qu’être touché, c’est vrai !

      J'aime

    • caro 21 janvier 2018 / 16:37

      Comment est-ce que ça pourrait être autrement ?!? 😉

      J'aime

    • caro 21 janvier 2018 / 16:37

      Effectivement, tu ne peux pas non plus le rater !

      J'aime

    • caro 21 janvier 2018 / 16:38

      Une jolie pépite que j’ai découverte grâce aux nombreux tentateurs de la BD du mercredi…

      J'aime

  3. saxaoul 10 janvier 2018 / 20:31

    Je le lirai peut-être mais il faudra que je trouve le bon moment. Le sujet me fait un peu peur….

    Aimé par 1 personne

    • caro 21 janvier 2018 / 16:39

      Oui, je te comprends. Il y a certains moments où on n’est pas forcément dispo pour une telle lecture !

      Aimé par 1 personne

    • caro 21 janvier 2018 / 16:39

      Un incontournable de ce début d’année (un de plus ! ^^)

      J'aime

    • caro 21 janvier 2018 / 16:40

      Il devrait se trouver assez facilement en bibliothèque je pense… Bonne lecture alors !

      J'aime

    • caro 21 janvier 2018 / 16:41

      Comment ne pas apprécier cet album ?

      J'aime

    • caro 21 janvier 2018 / 16:41

      Moi aussi, ça m’arrive bien rarement de relire. Il me faut un gros coup de cœur aussi !

      Aimé par 1 personne

  4. Karine:) 13 janvier 2018 / 16:10

    Je l’ai lu il y a peu et j’ai été hyper touchée aussi. C’est triste mais tout cet amour, ça fait chaud au coeur. Et oui, ça vient d’une histoire personnelle d’Ingrid Chabbert.

    Aimé par 1 personne

    • caro 21 janvier 2018 / 16:42

      Oui, c’est triste mais magnifiquement raconté. Et puis elles parviennent à surmonter ce deuil car elles restent soudées, et c’est vraiment beau…

      J'aime

    • caro 21 janvier 2018 / 16:43

      A tous points de vue, oui ! Bonne prochaine lecture 😉 !

      J'aime

    • caro 21 janvier 2018 / 16:43

      Dans ce cas, il ne faut pas hésiter plus longtemps !

      J'aime

  5. Stephie 14 janvier 2018 / 17:51

    Je l’ai tellement aimée, cette BD… mon coeur en bat encore

    Aimé par 1 personne

    • caro 21 janvier 2018 / 16:44

      Elle a une saveur particulière, c’est vrai.

      J'aime

  6. Nathalie 16 janvier 2018 / 15:40

    Sûrement pas facile, facile comme lecture, mais elle a l’air très belle cette bd… J’ai vu les premières planches sur le site de l’illustratrice et ça me plait bien.

    Aimé par 1 personne

    • caro 21 janvier 2018 / 16:45

      Oui pas facile, il faut trouver le bon moment. Mais c’est tellement bien raconté qu’il est difficile de passer à côté !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s